Le bus - Madeleine Robitaille

Publié le par Pogo

Il est étrange de constater comme la vie peut facilement basculer dans un cauchemar qui semble sans fin. Quel mal peut-il y avoir à monter dans un bus ? Aucun, apparemment…et pourtant, de nombreux indices, s’ils avaient été compris, auraient put éviter le drame.

La petite Mia souffrait depuis quelques temps de cauchemars horribles et ne voulait pas, comme sa mère le souhaitait, rentrer plus tôt chez eux en bus.
Nancy allait à l’enterrement de son père contre son gré, afin de tirer un trait définitif avec sa famille et son passé.
Et Jim, le conducteur, voulait tout simplement être auprès de sa femme, condamné par un cancer.
Ils sont plus de trente dans ce bus, trente inconnus sans histoire, avec leurs vies et leurs problèmes. Tous ne veulent qu’une chose : rentrer chez eux…mais le destin semble en avoir décidé autrement : le bus fut détourné, un passager tué, les survivants entassés dans un autre car scolaire, bien trop petit pour tout les contenir, avec pour seul espoir la promesse de leurs ravisseurs que l’attente ne sera pas longue…et s’ils ne revenaient pas ?

Ce livre est vraiment une réussite, très bien écrit et doté d’un scénario vraiment bien cousu. Les paragraphes ne font que deux ou trois lignes, ce qui donne un rythme haletant à l’histoire.
Il y a un grand nombre de personnages, mais tous ont une histoire et un caractère qui les rendent uniques.

Il faut bien avouer que l’histoire est dure, assez hard, mais d’une façon tout à fait particulière : ici, pas de tueurs fous ou de monstres sanguinaires, mais des gens qui veulent seulement survivre, entassés dans un car trop petit, écrasés par la chaleur…avec tout ce que cela implique.

Vous ne regarderez jamais plus un bus de la même façon...

Commenter cet article

Mr. Zombi 21/10/2010 16:57



Celui là je l'ai acheté pour la médiathèque où je bosse car il m'avait tapé dans l'oeil. Du coup ton billet me conforte dans mon envie de le lire



Pogo 26/10/2010 17:39



C'est glauque, mais c'est ça qu'est bon !